• En contre bas de la place de l'église, ce jour là parée de guirlandes, on peut voir un dragonnier.

     

     

    Le dragonnier des Canaries a un port de palmier avec un feuillage dense et étrange reposant sur plusieurs troncs.

     

    A la floraison apparaît au milieu de chaque touffe une hampe portant de nombreuses petites fleurs verdâtres en grappes.

     

    L'espèce a une longévité exceptionnelle. Il existait dans le jardin de la maison Franchi à La Orotava dans l'île de Tenerife un dragonnier âgé de 5000 ans qui fut détruit par un ouragan en 1868. L'âge de cet arbre est de nos jours estimé à 600 ans seulement.

     


  • Commune située  dans le nord-ouest de l'île de Tenerife, Icod de los Vinos doit son nom à l'importance gagnée, au XVIe siècle, par la culture de la vigne.

     

     

    L'économie de la municipalité repose sur l'agriculture, concrètement sur la culture de la banane et de la vigne, sur le commerce, principale activité du centre ville d'Icod et enfin sur la pêche.

    Après un petit tour dans la ville nous nous sommes arrêtés à l' Iglesia San Marcos dans laquelle on peut admirer une croix de 2 m de haut et pesant 47 Kg réalisée en argent du Mexique.

     

     

    carte de l'île ci-contre.....>


  • Le Jardin d’Acclimatation de La Orotava fut crée par la«Real Orden» du Roi Carlos III, le 17 août 1788, suite au besoin de cultiver des espèces provenant des tropiques dans un lieu du territoire espagnol. 

     

     

     

    Un homme en particulier a fortement contribué à la création de ce jardin, dans ce petit territoire espagnol de l’Atlantique au climat propice, il s’agit de Alonso de Nava y Grimón, le 6e marquis de Villanueva del Prado dont on croise aujourd’hui le buste en bronze, œuvre de Cejas Zaldívar, au hasard des déambulations dans les allées du jardin.

     


  • Âgé de plus de 220 ans, il s’agit du jardin le plus ancien de Ténérife qui possède une demeure privée  datant de 1730. Ses propriétaires ont décidé d’ouvrir ce  jardin au public et de lui offrir des curiosités telles que la plus grande collection d’orchidées de l’île.

     

     

     Cette demeure fut fréquentée par quelques personnalités comme William Wilde (le père d'Oscar) la botaniste et peintre Marianne North et même Agatha Christie. Autre visiteur prestigieux : l'explorateur et botaniste allemand Alexander Von Humboldt.

     


  • Dans la ville de Puerto de la Cruz, après les plaisirs de la mer, on peut aller se ressourcer dans des parcs et jardins.

    Le parc Taoro est situé sur un promontoire qui offre une vue magnifique sur la ville.

     

     

    Dans le parc de la Sortija, on peut croiser de nombreux sportifs...les joggeurs aiment fouler les allées. Des bassins, des aires de jeux pour enfants ont été aménagés.

    Une église anglicane se trouve également dans ce parc datant de 1890. C'est dans cette zone de la ville que la communauté britannique s'était installée au début.