• PEROUGES FIN

    La porte d'En-Bas, plus ancienne que la porte d'En-Haut, est en plein cintre.

     Elle porte sur sa façade extérieure une inscription en latin de 1468 qui relate la lutte entre les Dauphinois et les souverains de Savoie qui se disputèrent la petite cité (revoir article 1).

    Suite à cet évènement, Philippe de Savoie, en août 1469, a récompensé Pérouges pour la défense de la cité, en l’exemptant, pendant vingt ans, de tout impôt, ce qui favorisa sa prospérité.
     De là, on a une belle vue sur la région.

     

     

     

    Une autre curiosité à ne pas manquer est :le grenier à sel qui rappelle que l'apparition de la gabelle sur la vente du sel a aussi contribué à l'essor de Pérouges.
     Mais en 1790, cette loi est abolie, et le grenier à sel ferme définitivement ses portes.
    Aujourd'hui, il comporte 3 chambres d'hôtes.

     

     


    Pérouges fin par chevrette13