• Musée de la soie (2) .... balade dans le Gard

    C’est en 1853 que le plus fort de la production est atteint avec  26 000 tonnes de cocons. Nous sommes alors les seconds producteurs mondiaux de soie.

    C’est à cette époque qu’apparaît « la pébrine », maladie du ver à soie qui décimera les élevages.

     

     


     Pasteur, appelé au secours, n’y trouvera remède que 10 ans plus tard, en proposant le « Grainage Cellulaire ».

     

     

    Mais il est déjà trop tard. Affaiblie, la sériciculture doit faire face à d’autres coups durs :

     

     - L’ouverture du Canal de Suez en 1876 qui provoquera un afflux de soies en provenance d’Asie,
     - L’invention de la première fibre artificielle (rayonne), suivie des fibres synthétiques (nylon).

    Malgré les aides publiques, le marché de la soie ne s’en relèvera pas.
     En 1968, la dernière filature de soie, à St Jean du Gard, fermera ses portes.

     

     

     


    musée de la soie 2 par chevrette13


    Tags Tags : , , , ,