• Los Gigantes, comme le nom l'indique, ce sont d'immenses falaises qui tombent à pic dans la mer, côte N/O de Ténérife. 

    Pour mieux les admirer il est conseillé de le faire par la mer, des balades en bateau sont proposées.

     

     

    Dans certaines zones, elles s'élèvent  jusqu’à 600 mètres de haut. 

    Elles sont constituées de basalte.

    À l'époque des Guanches, elles étaient dénommées « Mur de l'Enfer ».

     

    A leur pied, les fonds marins, d’une trentaine de mètres de profondeur, abritent une grande richesse naturelle qui attire les amoureux de la plongée sous-marine et de la pêche .

     


  •  La localité de Los Gigantes s'est développée dans les années 1960 suite à des investissements britanniques, bénéficiant notamment d'une plage de sable noir, des piscines naturelles et une marina.

    C'est aussi le premier port de plaisance de Ténérife.

     

     

    Le secteur se développe à un rythme effrayant, les falaises sont grignotées pour faire place à de nouveaux appartements ou hôtels.

    Je n'ai pas aimé cette partie de l'île justement à cause de toutes ces constructions qui dénaturent le coin. J'ai préféré la ville où nous étions en séjour  Puerto de la Cruz.

     

     


  • Tacoronte est une commune essentiellement agricole, aux champs fertiles et dont les collines ondulées abritent les vignobles qui produisent les vins rouges célèbres de la région.

     

     

    L’ancienne chapelle de Las Angustias est aujourd’hui le sanctuaire du Christ de Tacoronte, une magnifique sculpture polychrome du XVIIe siècle.

    Son église paroissiale conserve une sculpture de la vierge de El Carmen.

     


  • C'est un petit village pittoresque situé sur la côte  EST , au climat agréable et avec de nombreux attraits du fait de sa proximité de la mer.

     

     

    Bajamar est connu pour ses piscines naturelles en bord de mer.

    La route qui mène à Bajamar longe ensuite la côte jusqu´à Punta del Hidalgo. 

    Au bout de la route se dresse  le rocher de Los Dos Hermanos et  le phare.

     


  • A présent nous voilà dans la région Nord Ouest de Ténérife

    On y trouve des plantations de bananiers, comme un peu de partout sur l'île.

    L'exploitation de la banane commença à la fin du XIXe avec l'instauration de ports francs et devint la principale ressource économique des îles.

     

     

    El Sauzal est une commune pittoresque et très soignée où l’on trouve de nombreux exemples de l’architecture traditionnelle canarienne. C’est un village dont les activités sont surtout liées à l’agriculture à laquelle les habitants de cette commune apportent un soin particulier. Cette commune est aussi réputée pour son vin et ses petits restaurants de cuisine traditionnelle.

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique