• Nous nous approchons des lémuriens, certains sont en liberté, d'autres en cage à cause des rivalités.

    Tous les Eulemur fulvus sont des animaux de la taille d'un chat domestique et sont actifs aussi bien le jour que la nuit. L’activité nocturne varie de manière saisonnière et est fonction à la fois de la disponibilité en ressources alimentaires et du cycle lunaire. ( LEMUR BRUN).

     

    http://i1252.photobucket.com/albums/hh578/chevrette13/Madagascar/IMG_2341Copier_zps860fd5e4.jpg

     

    Les sifakas ou propithèques comme tous les lémuriens, ils sont endémiques à l'île de Madagascar.

    Leur museau est plus court que celui des autres lémuriens. Ce sont des animaux de grande taille, qui pèsent près de quatre kilos. Leur déplacement est radicalement différent de celui des autres espèces :Les Sifakas ont la particularité de se mouvoir dans les arbres épineux de la forêt sèche. Ils peuvent faire des sauts de 6 mètres au travers des arbres.

     

    Les MAKI VARI noir et blanc : Une de leurs particularités est de déposer leurs petits dans un nid, petits qui naissent totalement aveugles.

     

     


  • Nous continuons notre visite, après la flore, la faune du parc

    Nous nous approchons des  crocodiles du Nil.

     

    http://i1252.photobucket.com/albums/hh578/chevrette13/Madagascar/IMG_2318Copier_zpsc773a66c.jpg

    C'est le plus grand crocodile du monde avec son cousin le crocodile marin.

    Le crocodile du Nil se propulse dans l’eau grâce à sa longue queue.

    Ses yeux sont protégés par une membrane protectrice.

    Il possède au niveau du palais un repli dit "gulaire" qui isole totalement la bouche du pharynx, lui permettant de rester sous l'eau la gueule ouverte sans se noyer.

    Il possède 4 pattes petites, mais puissantes : 2 pattes antérieures qui présentent 5 orteils, et 2 pattes postérieures qui présentent 4 orteils et qui sont palmées. Lorsqu’il se déplace sur terre, il utilise ses pattes, mais seuls les avant-bras bougent, et l’avant des pattes forme un angle droit. Il peut courir à 17 km/h et sur plusieurs kilomètres

     

     


  • Lemuria Land, est la première réserve naturelle zoologique de Nosy Be.

     

    Elle constitue un bel espace écologique  ,située près de Marodoka (Sud-Est de Nosy Be) abritant une faune riche et une flore endemique exceptionnelle à découvrir.

     

    http://i1252.photobucket.com/albums/hh578/chevrette13/Madagascar/DSCN2979Copier_zpsda4fdd1b.jpg

    Nous commençons par le sentier botanique. De nombreuses variétés de plantes médicinales et endémiques sont préservées au cœur du Jardin. 

    Parmi elles, les ylang-ylang qui forment une espèce de plante endémique de cette partie nord de l'île de Madagascar. Ces fleurs sont surtout connues pour composer les parfums les plus célèbres au monde. 

    L’Ylang-ylang (cannanga odorata) est omniprésent sur Nosy Be.

    Cette plante originaire des Philippines en Asie du Sud-est est cultivée pour ses fleurs odorantes. 

    Une fois distillée, l’essence recueillie sert de base à la confection de nombreux parfums de luxe.

    Afin de faciliter la cueillette les arbres ont été étêtés. Les branches se courbent ainsi vers le bas favorisant la récolte des fleurs qui doivent cueillies tôt le matin afin de contenir le maximum d’essences naturelles.

     

     

     


  • En 1837 , des Hindous ont débarqué à Nosy Be et ont rencontré la reine Tsiomekon. Ils lui ont offert une pousse de banian, un arbre sacré en Inde. On dit que Bouddha aurait eu une illumination divine assis au pied de cet arbre. Pour marquer son installation sur l’île, la reine Tsiomekon fit planter la pousse de banian à Mahatsinjo. Cet endroit est devenu le site sacré des Sakalava.

     

    http://i1252.photobucket.com/albums/hh578/chevrette13/Madagascar/DSCN2961Copier_zps4cbcfcc1.jpg

     

    200 ans plus tard, les racines du figuier banian s’étendent sur plus de 5000m². Appelé Arbre sacré, ces multiples racines sortant du sol forment à elles seules une petite forêt. Au creux de l’arbre, on trouve des tissus de couleurs rouge et blanc, symboles de la royauté Sakalava des tribus Zafinimena et Zafinifotsy. Le miel et les bouteilles de rhum disposés autours du site témoignent des nombreux passages des Sakalava venus sur les lieux pour prier, faire des vœux et déposer des offrandes à leurs ancêtres.

     

     

     

    Lorsque les touristes arrivent sur les lieux pour visiter l’Arbre sacré, ils doivent respecter les coutumes locales : interdiciton de fumer, il faut se déchausser et  porter obligatoirement un pagne si on veut pénétrer au cœur de l’arbre. Pour entrer à l’intérieur de l’Arbre Sacré, il faut entrer par le pied droit et sortir de la même manière.

      


  • C’est du nom du Gouverneur de l’ïle Bourbon (Réunion) Hell au 19ème siècle que Hell-Ville doit son nom.

     Chef-lieu de l’île depuis cette période, la ville a conservé son nom.

     Andoany en malgache est un petit port pittoresque.

    Il y subsiste de vieilles bâtisses coloniales et ses comptoirs arabes.

    http://i1252.photobucket.com/albums/hh578/chevrette13/Madagascar/IMG_2382Copier_zpsac557328.jpg

     

    On peut y voir de vieux canons de marine à proximité du port.

     Sa prison de 1855 est une des plus anciennes de Madagascar.

    La ville s’articule autour de deux rues principales, la Rue Passot et le Boulevard de l’indépendance.

    Boulevard de l'Indépendance en grande effervescence lors de notre arrivée, non pas pour nous, mais répétition des défilés prévus pour la fête de l'Indépendance, le lendemain.

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique